Région Burkina-Faso et Bénin

La Région Burkina Faso et Bénin

La Région Burkina Faso et Bénin a été créée le 28 décembre 2003. Elle compte aujourd’hui 18 communautés dont deux au diocèse de Natitingou au Bénin. Les 16 autres communautés sont situées aux diocèses de Koudougou, Ouahigouya, Ouagadougou, Dori et Kaya au Burkina Faso. La Région compte aujourd’hui une centaine de sœurs béninoises, burkinabè et françaises. Le Conseil Régional assure l’animation des communautés de la Région.

L’expression du charisme dans les différents domaines

Les sœurs de Sainte Marie interviennent dans plusieurs secteurs selon les besoins des populations et des églises locales ou elles sont insérées.

Le secteur de l’éducation

Dans le domaine de l’éducation, une trentaine de sœurs sont engagées dans les écoles maternelles, primaires et secondaires :

  • 2 écoles maternelles
  • 8 écoles primaires, dont 6 au Burkina Faso et 2 au Bénin
  • 4 collèges-lycées, 3 au Burkina Faso et 1 au Bénin

Ce qui représente environ 4000 élèves.

Le secteur de la Santé

Dans le domaine de la santé, une vingtaine intervient dans les Centres de Santé et de Promotion Sociale(CSPS), les maternités et les Centres de Récupération et d’Education Nutritionnelle (CREN).

Les centres d’apprentissage

Dans les œuvres sociales, certaines sœurs s’occupent de la promotion féminine à travers les centres d’apprentissage où elles aident des filles et des femmes à acquérir un savoir-faire en couture, en tricot, en teinture, en tissage etc.

Actuellement, il y a deux centres d’apprentissage qui sont des structures diocésaines (Gourcy et La-Toden) et un atelier de couture pour la Congrégation à Tampouy (Ouagadougou)

L’accompagnement des enfants vivant avec un handicap

Les sœurs de Sainte Marie, très présentes dans l’éducation, portent une attention particulière aux enfants qui vivent avec un handicap. Ce souci les amène à coopérer avec des structures spécialisées pour une meilleure prise en charge de ces enfants.  

Les centres d’accueil

Dans les centres d’accueil les sœurs portent une attention particulière à toute personne qu’elles accueillent, signe visible de l’hospitalité évangélique. Elles participent ainsi à la mission d’évangélisation des églises diocésaines  et leur auto prise en charge : à Baam, Kaya et Dori

Dans les paroisses

Des sœurs s’investissent également dans la catéchèse (préparation aux sacrements), l’accompagnement des mouvements d’action catholique, auprès d’enfants, de jeunes et d’adultes.

La Ferme Agro-Pastorale de Godo

La Ferme Agro-Pastorale de Godo, située à une soixantaine de kilomètres de Ouagadougou

Solidaires d’un peuple, partageant ces luttes et ses espoirs, la sécurité alimentaire et l’autonomie financière constituent des préoccupations pour les sœurs de Sainte Marie.  L’agriculture occupe 82% de la population active. Mais il s’agit d’une agriculture de subsistance à cause des multiples facteurs défavorables, dont l’insuffisance de formation des producteurs. La Ferme Agro-Pastorale de Godo en exploitation depuis 2011, bénéficie des compétences d’un technicien, et se veut une ferme pilote avec deux objectifs majeurs :

  • Promouvoir des techniques culturales innovantes, qui serviront de modèle pour les producteurs de la zone de Godo ;
  • Organiser les filières, pour un écoulement optimal de la production, afin de contribuer au financement des autres secteurs de la mission.
error: Content is protected !! Contenu protégé !!