Nouvelles

Mercredi 18 janvier «En chemin de prière…»

Pas tout seul

sfs12

Vincent de Paul et François de Sales

Faisons part de nos désirs à Dieu par l’intermédiaire des saints. Unissons nos cœurs pour intercéder : les petits rossignols apprennent à chanter avec les grands, par la fréquentation des saints nous saurons mieux chanter les louanges de Dieu et mieux prier.

Honorez, révérez, respectez d’un amour tout spécial la sainte et glorieuse vierge Marie : ayons recours à elle ; nous sommes ses petits enfants : jetons-nous dans ses bras, avec une totale confiance. A tout moment, en toutes occasions, appelons cette douce mère, invoquons son amour maternel, essayons d’imiter ses vertus ; ayons à son égard un cœur vraiment filial.

Familiarisez-vous avec les anges ; prenez conscience de leur invisible présence dans votre vie. Aimez et révérez votre ange gardien, celui des personnes avec lesquelles vous vivez. Demandez- lui son aide dans toutes vos affaires ; qu’il vous secoure dans vos besoins.

Choisissez quelques saints, dont vous puissiez aimer et imiter la vie, en qui vous avez une particulière confiance. Celui dont vous portez le nom depuis votre baptême est déjà tout indiqué.

 

 

 

La prière c’est la nourriture de  notre âme. Et nous avons des intermédiaires pour nous soutenir : les Saints et les Anges, la Vierge et notre Saint de baptême. Cela évoque tout à la fois la litanie des Saints chantée à Toussaint mais aussi lors des ordinations ou consécrations importantes. Et lorsque nous récitons le Credo, ne disons-nous pas « je crois à la communion des Saints » ?

Nous sommes invités, à l’imitation des rossignols chanteurs, à fréquenter en premier lieu Marie,  cette douce mère qui nous ouvre ses bras.

La rencontre mensuelle du Rosaire en petits groupes, laïcs et religieuses, rassemble pour l’écoute de la Parole de Dieu, la prière mariale avec des intentions personnelles et l’Envoi en mission. Cette prière du Rosaire, et les rencontres qui s’y font, est très enrichissante et encourage à persévérer.

Les Saints ce sont bien sûr les « grands » saints mais aussi beaucoup de saints de nos familles et qui ont vécu des situations semblables à celles que nous pouvons nous aussi vivre.

Suite au décès d’un être cher, un conjoint, le fait de continuer à prier pour et avec lui chaque jour, cela constitue un grand fortifiant. Bien sûr la peine et la douleur sont là, mais la prière agit malgré tout comme un baume, comme un remède.

Reconnaissons dans nos vies la présence invisible des anges et leur protection parfois évidente. Notre bon ange gardien a parfois bien du travail !

 

« Qui  a gagné le cœur de l’homme a gagné tout l’homme. »

error: Content is protected !! Contenu protégé !!