Nouvelles

Mardi 17 janvier «En chemin de prière…»

Le soir

sfs11

 

Le matin, vous avez nourri votre âme par la prière : de même le soir prenez une « collation » spirituelle : recueillez- vous en pensant à Jésus-Christ, un simple regard de l’âme, quelques élans du cœur vers le Sauveur de votre âme, pour le remercier, pour une demande de pardon…Après quoi on recommande son corps, son âme, l’Eglise, ses parents et amis, à la divine Providence. On demande à Notre-Dame, à notre bon ange, aux saints, de veiller sur nous, de prier pour nous. Enfin, avec la bénédiction de Dieu nous prendrons notre repos, puisqu’il a voulu qu’il nous soit nécessaire. La prière du matin, comme celle du soir ne doivent jamais être oubliées. Par celle du matin, vous ouvrez les fenêtres de  votre âme au Soleil de justice ; par celle du soir vous les fermez aux ténèbres de l’enfer.

 

La prière des vêpres, au-delà des psaumes chantés, permet la prière d’intercessions, présentation des intentions qui nous tiennent à cœur et ouverture au monde.

Saint François utilise une image simple des fenêtres ouvertes pour le jour et fermées pour la nuit. Les enfants sont sensibles à cette nécessité de fermer les fenêtres et les volets le soir, ils ont souvent peur du noir. Du reste les citadins que nous sommes aussi : nos villes sont éclairées fortement dès la nuit tombée !

 

Une petite prière courte, accompagnée d’un signe de croix sur le front des enfants prêts à s’endormir, petite prière que je tiens de mon père, que j’ai transmise à mes enfants et que leur papa dit le soir à mes petits-enfants « Le bon Dieu t’endort, la Sainte Vierge te garde et le Saint Esprit te réveillera quand ça lui plaira. »

 

« Où que nous allions, où que nous soyons, nous trouvons Dieu présent. »

error: Content is protected !! Contenu protégé !!